Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

panama-1308877_1280

Il est celui par qui le scandale est arrivé. John Doe, le lanceur d’alerte à l’origine des Panama Papers, publie son manifeste dans lequel il présage que dans un monde marqué par l’inégalité des revenus, la prochaine révolution sera numérique. Il se dit prêt à coopérer avec les autorités, si elles lui accordent l’immunité.

Ils s’appellent Chelsea Manning, Antoine Deltour, Edward Snowden ou encore Hervé Falciani, Jeffrey Sterling mais aussi John Kiriakou, Thomas Drake et Jesselyn Radack. Eux, ce sont des lanceurs d’alerte qui, par leurs révélations, ont contribué à faire bouger les lignes du monde du renseignement, de la politique et des affaires.

Aujourd’hui, il y a John Doe, lanceur d’alerte anonyme à l’origine des Panama Papers, mettant en lumière un vaste système d’évasion fiscale à l’échelle planétaire bénéficiant aussi bien à des politiques, chefs d’État, banques qu’à des personnalités ou des hommes d’affaires.

http://nr.news-republic.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=63996853&source=wordpress

Liens précédents :

Panama Papers casse le mariage du siècle dans la pharmacie

Panama Papers : Have the media censored the story ?

Montages offshore, sociétés écran… Les coulisses des Panama Papers

Offshore : ce qui est légal, ce qui ne l’est pas