Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

personal-943877_1280

Le Shadow IT* : un cauchemar pour les DSI, mais surtout un risque pour le business et la notoriété de l’entreprise.

Progressivement, cette dernière décennie a vu s’installer un décalage entre la consommation du numérique en entreprise et dans la sphère privée. Associant simplicité d’utilisation, ergonomie, mobilité, fonctions sociales et collaboratives, de nouveaux usages ont émergé, une (r)évolution que le monde professionnel n’a pas suivie. Selon Jamal Labed, co-fondateur d’EasyVista, leader des solutions de Service Management pour les services informatiques, en s’amplifiant, le « Shadow IT »* est devenu un casse-tête pour les Directeurs informatiques, posant de réelles problématiques à tous les échelons de l’entreprise.

Le divorce entre informatique d’entreprise et grand-public s’est accentué avec l’entrée dans la vie active des « digital natives » qui constitueront 50% de la population active en 2020 et 75% en 2025. Particulièrement attentifs à la continuité entre leurs vies personnelle et professionnelle, ils placent très haut les notions de service et d’innovation, sont très mobiles et collaboratifs.

*Shadow IT : Utilisation par un salarié d’applications informatiques personnelles à des fins professionnelles non homologuées par l’entreprise.

http://www.itrnews.com/articles/163776/shadow-it-cauchemar-dsi-mais-surtout-risque-business-notoriete-entreprise.html

  • A l’aube de la 4ème révolution industrielle, le rôle de la DSI évolue et devient stratégique pour l’entreprise.
  • Les entreprises doivent oser et proposer des solutions et services innovants