Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,

stock-exchange-642896_1280

Petit retour en arrière.

L’intérêt est de faire ressortir que les rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l’exercice 2015 donnent peu d’informations se rapportant aux risques opérationnels et aux procédures afférentes.

Qu’elle en est la raison? Est-ce dû à  une moindre attention à ce sujet ou est-ce lié au fait de ne pas entacher son image de marque, voire sa réputation? Il est peu aisé d’annoncer les défauts partiels ou patents de son organisation. Rappelons, toutefois, que deux catégories des risques opérationnels sont celles de la fraude interne comme externe.

Les rapports font également référence aux limites des dispositifs de contrôle interne, mais ils comportent rarement des informations sur les risques non couverts.

Décrire les limites du dispositif de contrôle interne revient à souligner la présence de risques opérationnels au sens de défaillance due à l’absence d’analyse ou de contrôle manquant ou incomplet, de procédure non sécurisée…

Quant aux risques non couverts, l’absence d’information peut-elle s’expliquer par la volonté de ne pas fournir d’indications précises pouvant être utilisées par des personnes malveillantes ou une volonté de ne pas attirer l’attention des autorités de contrôle et de tutelle?

N’oublions pas que ces documents sont censés être le reflet de la gestion et de l’organisation d’un établissement et qu’ils sont rédigés avec un mélange d’ingrédients, comme dans une recette : « organisation », « gestion », « conformité »,  « comptable », « finance », « risques », « contrôle interne »… Mais contrairement à une recette, il vous revient d’en déterminer si les proportions en ressortant sont en adéquation avec la réalité de l’établissement ou non.

Enfin l’AMF précise qu’à l’avenir les structures des rapports du Président et de gestion pourraient être simplifiées,réorganisées et modernisées. L’objectif principal est-il d’obtenir un contenu moins réglementaire et plus dynamique ou proactif?