Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

hacker-2077138_1280

La fraude reste une nuisance permanente pour les entreprises et voici encore une récente étude de KPMG pour le démontrer. Comme elle le présente en titre, la technologie est un vecteur mais la faiblesse des contrôles en est l’origine.

Parmi les différents constats reportés dans le sommaire exécutif, KPMG met cette année en évidence que le risque de fraude est plus important pour un groupe que vis-à-vis d’un individu seul:

Fraud is almost twice as likely to be perpetrated in groups as in solitude. This is partly because fraudsters need to collude to circumvent controls. So collusion is especially threatening for a company. Larger groups (say, five or more people) tend to do more harm financially than single fraudsters or small groups

Ce constat n’est pas sans rappeler les scandales de manipulation des taux qui ont fait trembler plusieurs gros acteurs de la finance ces dernières années.

Source Le Décodeur.ch :  https://www.ledecodeur.ch/2016/08/16/portrait-robot-du-fraudeur-en-entreprise/?utm_content=bufferec3d5&utm_medium=social&utm_source=plus.google.com&utm_campaign=buffer&_utm_source=1-2-2