Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,

business-2242305_1280

Entre 20 et 40 (grandes) entreprises françaises pourraient, cette année, publier un rapport qualifié « d’intégré ».

Concrètement ? « Un rapport qui remette les performances historiques dans leur contexte et qui présente les risques, opportunités et perspectives futures de l’entreprise afin d’aider les investisseurs et les parties prenantes à comprendre les objectifs stratégiques de l’entreprise et les progrès réalisés dans leur exécution », selon les termes utilisés récemment par l’International Corporate Governance Network (ICGN). C’est très peu comparé à certains pays comme l’Afrique du Sud, l’Australie ou la Grande-Bretagne. Mais cela représente une croissance exponentielle depuis les premiers essais français de rapports intégrés, émanant des groupes Engie et Vivendi, il y a moins de trois ans .

Les Échos  http://google.com/newsstand/s/CBIwqsfR9DQ

 

A consulter également :

Pas à pas, les entreprises françaises adoptent le rapport intégré

COSO proposes update to enterprise risk management framework

Les auditeurs prennent position pour le reporting intégré

Guide sur le reporting intégré de l’IFACI – CNCC