Étiquettes

, , , , , , , , , ,

productivity-1995786_1280

Quel que soit le nom qu’on lui donne : CTO, pour « Chief Transformation Officer » , « CDO » ou « Chief Digital Officer », ou encore CSO « Chief Strategy Officer », de plus en plus d’entreprises ont désigné un responsable de la mise en oeuvre de leur transformation digitale. Certaines confient cette tâche au DSI. Le développement de la fonction est même exponentiel, selon l’étude « Chief Digital Officer » (1) de Strategy&, l’activité de conseil en stratégie de PwC : près de 20% des 2.500 plus grandes entreprises mondiales ont aujourd’hui un tel responsable. C’est trois fois plus que l’année dernière . Le rapport montre aussi que les deux tiers des CDO en poste aujourd’hui ont été recrutés au cours des 18 derniers mois. « Ce n’est pas un effet de mode mais c’est le signe d’une prise de conscience de plus en plus forte des entreprises, de l’importance de structurer leurs ambitions digitales et d’entamer leur transformation de manière plus holistique et plus systématique », indique Pierre Péladeau, associé responsable du digital chez Strategy&, qui analyse la transformation digitale des entreprises en quatre phases.Les Échos http://google.com/newsstand/s/CBIwxZ_-mzU

 

A consulter également :

Data protection officer (DPO) : définition, formation et salaire