Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Quelque 32 millions de dollars ont disparu dans la nature après qu’un premier hack a fait perdre 7,4 millions de dollars sur Ethereum.

La fin de semaine est rude pour les propriétaires d’ethers (ETH), cette monnaie virtuelle très courue dont la valeur dépasse actuellement les 240 dollars l’unité. Deux jours seulement après le cyber-braquage de la plateforme d’échanges CoinDash et le vol de 7,4 millions de dollars, une nouvelle attaque a été repérée, beaucoup plus importante cette fois. Une vulnérabilité «critique» a permis à un pirate de dérober 31.725.019 dollars aux utilisateurs de Parity. Cette entreprise de «smart contracts» permet à plusieurs personnes de contrôler les mouvements bancaires d’un même portefeuille d’ethers: si l’un des membres ne valide pas le transfert, l’argent ne bouge pas. Plusieurs entreprises ont choisi ce système jugé plus sécurisé car reposant sur plusieurs tiers de confiance. L’équipe de Parity a toutefois publié une alerte à l’ensemble de ses utilisateurs et indiqué sobrement : «déplacez vos fonds vers une adresse sécurisée le plus tôt possible» à cause d’une faille de sécurité dans le code des smart contracts.

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/07/21/32001-20170721ARTFIG00250-des-pirates-derobent-pres-de-40-millions-de-dollars-de-cryptomonnaie.php

 

A consulter également :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/05/03/20002-20170503ARTFIG00007-l-ether-cette-monnaie-virtuelle-qui-veut-rivaliser-avec-le-bitcoin.php

La blockchain dans le viseur d’Interpol

Des hackers dérobent pour 65 millions $ de Bitcoin — Finobuzz

Blockchain : l’AMF attentive aux projets de développement des registres distribués (DLT) dans les marchés financiers