En passant

Nos chefs d’entreprise ne s’intéressent pas assez aux cygnes noirs

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

swan-1500267_1280

Les patrons américains financent des think tanks pour étudier des scénarios de menaces. En France, nombre de dirigeants repoussent l’idée d’écouter les signes de mauvais augure.

Parmi les dirigeants d’entreprise français, peu accordent d’importance à l’anticipation et à la survenance de cygnes noirs, pour reprendre l’un des concepts centraux développés par Nassim Nicholas Taleb. Ces cygnes noirs font référence à des situations difficilement prévisibles, aux impacts négatifs puissants. Pour le dire autrement, les risques de crise, même imminents, sont souvent niés, voire minimisés par nos dirigeants.

via Le Cercle/Humeur https://www.lesechos.fr/amp/94/2109394.php

 

A consulter également :

Mieux piloter la sûreté grâce aux indicateurs et tableaux de bord

Rencontres IHEDN du 20 mai 2017 – Guerre pas net — Cybercriminalité

Conférence l’Art de la guerre digitale à l’Ecole de Guerre Economique par Caroline Faillet

Des PDG encore peu conscients des risques qu’ils font courir à leur entreprise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.