Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

discus-1299481_1280

L’art résiste encore aux sirènes de la régulation, a-t-on pu constater lors de la conférence organisée mardi par la Lafa (Luxembourg Art Law and Art & Finance association).

Laissé à lui-même avant la crise de 2008, le marché de l’art et de la finance – investissements dans l’art et transactions – a indirectement vécu la vague de régulation qui a touché le secteur financier depuis. En particulier à travers les obligations Know your customer (KYC) et Anti-money laundering (AML) obligeant les établissements financiers à recueillir un certain nombre de renseignements de la part de leurs clients.

Des obligations déjà mal perçues dans un milieu traditionnellement discret voire secret, où les riches collectionneurs n’aimeraient pas voir leur nom circuler.

Source : Paperjam – Business zu Lëtzebuerg http://mobile.news.paperjam.lu/news/art-finance-et-compliance via News Suite bit.ly/newssuiteapp