Étiquettes

, , , , , , , , , ,

Etablissements financiers

Finance – Banque – Organismes financiers

Est-ce encore raisonnable ou envisageable de mettre en place des « Liar Loans », c’est-à-dire d’accorder des prêts sans qu’il soit fourni une documentation adéquate ou des renseignements / des informations vérifiés ?

Ce chiffre ne va pas laisser indifférents les régulateurs australiens. Les institutions financières du pays auraient environ 500 milliards de dollars australiens (336 milliards d’euros) de prêts mensongers (« liar loans ») inscrits dans leurs comptes, selon une estimation d’UBS.
Le phénomène n’est pas près de s’arrêter. Comme chaque année depuis trois ans, la banque suisse a interrogé près de 1.000 emprunteurs ayant souscrit à un crédit immobilier. En 2017, ils ne sont plus que 67 % à assurer que leurs déclarations sont « entièrement factuelles et précises », contre 72 % en 2016.
Les emprunteurs mentent le plus en surestimant leurs revenus et en sous-estimant leurs dépenses mensuelles. Etant donné que la durée moyenne d’un prêt est de 4 ans et demi, les analystes de la banque estiment à 500 milliards l’encours total de ces prêts mensongers.

Les Échos : Australie : les banques sont assises sur 500 milliards de « prêts mensongers » http://google.com/newsstand/s/CBIw-rPD_jU

 

A consulter également :

Quand les robots remplacent les salariés de la finance