Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

debate-1993399_1280

A deux mois de l’échéance, il n’est plus l’heure de tergiverser. Le 25 mai prochain, les entreprises devront officiellement répondre aux obligations du Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen. Un chantier difficile et qui comprend de nombreux pièges. Pour aider les entreprises à se lancer rapidement et efficacement dans leur projet, l’Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise (Amrae) vient de publier un livre blanc de plus de 70 pages, librement accessible (1). « En grande majorité, les organismes traitant des données personnelles n’apportent pas encore de garanties suffisantes quant à l’exécution concrète des droits (droit à l’oubli par exemple), ni l’assurance d’un traitement maîtrisé lorsqu’il s’agit par exemple d’éviter pour une personne le vol de ses informations de santé, de données bancaires ou d’identité, ou la divulgation d’informations compromettant sa notoriété », relèvent en introduction du document François Beaume, administrateur de l’Amrae et président de la Commission Systèmes d’information et Hervé Ysnel, vice-président CGI Business Consulting et responsable des offres cybersécurité et gestion des risques.

Les Échos : RGPD : plus que 60 jours… https://business.lesechos.fr/directions-financieres/comptabilite-et-gestion/gestion-des-risques/0301457494931-rgpd-plus-que-60-jours-319658.php