Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

computer-3033135_1280

Un trader français, agissant pour son propre compte, a pris une position cumulée de 6,6 milliards de dollars sur des contrats à terme sur des indices actions, alors que son compte n’excédait pas 20.000 euros, sans que cela n’alerte personne dix ans après l’affaire Kerviel.

Le jeudi 29 juin 2017, Harouna Traoré, 41 ans, a détenu une position acheteuse de 43.941 contrats futures sur le S&P 500, soit une exposition nette de 5,3 milliards de dollars, et de 34.388 contrats futures sur l’EuroStoxx 50, soit une exposition nette de 1,2 milliard d’euros, des ordres passés via le courtier britannique Valbury Capital, selon des relevés de trading vus par Reuters.

Harouna Traoré, qui commençait tout juste sa carrière de trader après avoir fini une formation de huit semaines, prend d’abord position sur les contrats futures EuroStoxx 50 alors que le marché actions est en baisse ce jour-là. Il clôt progressivement ses positions avant la clôture de l’indice européen à 17h30. Son compte affiche alors une perte de 2,4 millions d’euros.

Il décide ensuite de négocier sur les contrats futures S&P 500 et parvient à terminer la journée sur un gain de 13,6 millions de dollars grâce à un retournement de marché. A la fin de la journée, son solde créditeur est de près de 11 millions de dollars.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/06/25/97002-20180625FILWWW00022-un-trader-francais-a-pris-une-position-cumulee-de-66-milliards-de-dollars.php?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

 

A consulter également :

Risk Management : Avoiding Blind Spots – Corporate Compliance Insights

Kerviel n’aurait jamais dû être trader | Agefi.com

Comprendre comment une «mafia» de traders a manipulé les taux de change