Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

europe-1325530_1280

Le billet cité ci-dessous est ma source initiale. Les lecteurs souhaitant lire une source un peu plus détaillée et plus explicite doivent « cliquer » sur le lien suivant :

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/10/18/20005-20181018ARTFIG00322-le-casse-fiscal-qui-a-prive-l-europe-de-55milliards-d-euros.php?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

C’est un nouveau scandale d’évasion fiscale. Plusieurs Etats de l’Union européenne, parmi lesquels la France, l’Allemagne et le Danemark, ont perdu quelque 55 milliards d’euros à cause d’un vaste montage financier impliquant des traders, des banques et des avocats, révèlent jeudi 18 octobre Le Monde et dix-sept autres médias européens qui ont enquêté conjointement.
Contrairement aux affaires précédentes d’évasion fiscale, telles que celle des « Panama Papers », ce scandale ne concerne pas l’utilisation de paradis fiscaux. Il consiste en fait à duper les Etats européens qui ont mis en place une taxe sur les dividendes des actionnaires. La France, par exemple, prélève une taxe de 15 à 30% à chaque fois qu’une entreprise reverse une partie de ses bénéfices à ses actionnaires. Mais certains actionnaires étrangers peuvent bénéficier d’un remboursement de cet impôt au titre de conventions établies entre plusieurs pays.

Source initiale : France Info http://go.squidapp.co/n/fBFoBtx

 

A consulter également :

Offshore : ce qui est légal, ce qui ne l’est pas

Montages offshore, sociétés écran… Les coulisses des Panama Papers