Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les pirates, soupçonnés d’avoir été employés par la Chine, ont eu accès au système pendant au moins trois ans, a révélé le « New York Times ».

Des pirates informatiques ont infiltré pendant au moins trois ans le réseau de communication diplomatique de l’Union européenne (UE) et ont téléchargé des milliers de câbles (des correspondances entre diplomates censées rester confidentielles) échangés entre les ambassades et les représentants des pays de l’UE.
Des courriers dans lesquels ils décrivent et commentent les principaux sujets stratégiques, européens et internationaux de ces dernières années. Une partie de ces câbles reflète ainsi l’inquiétude des Européens face à la politique de Donald Trump, leur difficulté à traiter avec la Russie ou la Chine, ou encore leur crainte de voir l’Iran relancer son programme nucléaire.
Ce piratage massif a été révélé, mardi 18 décembre, par le New York Times, qui a publié des extraits des câbles volés. Le quotidien américain s’est appuyé sur le travail de la société de cybersécurité Area 1, fondée, selon le journal, par trois anciens employés de l’agence de renseignement américaine (NSA).
Area 1 a également averti, dans les jours précédant l’article du New York Times, plusieurs organisations – les Nations unies, l’American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations (AFL-CIO – « Fédération américaine du travail-Congrès des organisations industrielles », en français), divers ministères des affaires étrangères et des finances à travers le monde – qui avaient été victimes de piratages massifs similaires.

Source : Le Monde via SQUID http://go.squidapp.co/n/fmVMCuP  

A consulter également :

Comment des hackers ont réussi à pirater des comptes protégés par double authentification

Cyber-risques : pourquoi et comment les entreprises doivent se protéger

Les hôtels Marriott touchés par un piratage massif, 500 millions de clients concernés

Cybermenace : avis de tempête | Institut Montaigne

Le DSI et le RSSI d’Equifax démissionnent après le méga-piratage | Solutions Numériques

[Gestion des risques] Assurance des cyber-risques: quelle couverture adopter?

Les entreprises craignent de plus en plus les cyber-risques, selon le baromètre Allianz

Piratage et gestion de crise : comment communiquer ?

Investir dans la Cybersécurité, une responsabilité du COMEX