Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les pratiques de gestion des accès à privilèges (PAM) d’entreprises et administrations sont encore très risquées, observe One Identity enquête à l’appui.
Les entreprises tardent à consolider leur approche de la gestion des accès à privilèges (PAM). C’est l’enseignement d’une enquête internationale promue par One Identity.

Le sondage a été mené pour l’éditeur spécialisé de gestion des identités et des accès (IAM) par Dimensional Research. 1005 professionnels de la sécurité informatique ont été interrogés dans sept pays : France, Allemagne, États-Unis, Canada, Singapour, Hong Kong et Australie. Tous exercent dans des entreprises de 500 à plus de 5000 employés.

Résultat : le partage d’accès et comptes à privilèges (d’administrateur) est « courant ». 46% des répondants déclarent que leur organisation partage des accès privilégiés avec des partenaires, sous-traitants et fournisseurs. Et 20% déclarent le faire régulièrement.
De surcroît, 75% disent partager parfois des mots de passe privilégiés en interne. Et 31% que leur organisation utilise des méthodes manuelles pour gérer les comptes à privilèges… Une porte ouverte au détournement ?

Source : Silicon https://www.silicon.fr/acces-privileges-cybersecurite-223291.html


A consulter également :

Comprendre la menace portée par le facteur humain grâce à la gestion des identités

Un ancien salarié sur trois pourrait toujours avoir accès au réseau de l’entreprise

Cloud : cinq conseils pour réussir un projet de gouvernance des identités

Usurpation d’identité : Comment se prémunir ? Que faire si on est victime ?

Personnification et identité auto-souveraine : deux pistes pour sortir de l’ornière du RGPD — Actus à la une

Les administrateurs face aux défis de la conformité, Conseil d’administration / surveillance

Les 5 piliers de la gouvernance de l’information

Sécurité de l’entreprise : quelles sont les données les plus convoitées par les employés ?