Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les mots mis en caractères gras dans ce texte sont de mon fait.

L’Association tunisienne des Contrôleurs publics (ATCP) publie aujourd’hui la première édition de son Indice de gouvernance des entreprises publiques en Tunisie (IGOVEP). Et ce, à l’issue d’une conférence de presse tenue à Tunis.
Dépassements juridiques, mauvaise gouvernance, faibles structures d’audit interne, tels sont entre autres les défaillances épinglées par l’IGOVEP. Raisons pour lesquelles l’ATCP propose 14 recommandations. En effet, le rapport recommande de revoir les statuts et les objets des entreprises publiques. Et ce, afin de les rendre plus adaptés aux nouveaux défis du 21ème siècle. Pour l’ATCP, la nécessité de redéfinir les notions stratégiques d’intérêt public et de service public s’impose. Par ailleurs, les plans financiers des entreprises publiques doivent se définir sur une période allant de trois à cinq ans. Cela permettra de garantir une vision prospective des équilibres financiers des deniers publics.
C’est ainsi qu’il est recommandé de mettre en place des budgets réalistes et réalisables, tout en évitant les dépassements non autorisés préalablement. Pour assurer un maximum d’exactitude, l’ATCP préconise d’arrêter les états financiers dans les délais et sans réserves des commissaires aux comptes. Pour bien étoffer la structure des Conseils d’administration des entreprises publiques d’indépendants et d’experts, il faudrait accepter des experts de haut niveau.

De plus, au niveau du système de contrôle interne, l’instauration de la culture du contrôle interne, la mise en place de comités d’audit performants, d’unités de contrôle de gestion et d’audit interne s’imposent. Quant aux choix des DG et PDG, l’association souligne l’importance d’éviter les choix inappropriés et inopportuns pour des raisons politiques et pour éviter le remplacement chaque année. Sur un autre volet, la promotion de l’éthique et les comportement vertueux au sein de l’entreprise doivent se faire en réhabilitant la notion de gestion en « bon père de famille ».

Source : L’Economiste maghrébin  https://www.leconomistemaghrebin.com/2019/02/07/igovep-entreprises-publiques/

A consulter également :

Pourquoi et comment créer son système d’audit interne ?

Pour une conceptualisation du contrôle interne et de l’audit interne dans la gestion financière de l’Etat

La place du comptable public dans le contrôle interne comptable des établissements publics de santé