Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

medical-1617377_1920

Voler des données pour les revendre, prendre un hôpital en otage pour exiger une rançon, paralyser les services d’urgence: la santé est une cible lucrative pour les hackers.

Les cybercriminels s’intéressent à vos mots de passe, aux informations présentes sur votre carte bancaire, mais aussi, de manière plus étonnante, à votre carte vitale –les données de santé intéressent même parfois plus que les données bancaires.
Chaque jour, en moyenne quatre hôpitaux français subissent une attaque informatique, selon le site spécialisé TICsanté. Aux États-Unis, on dénombrait quotidiennement 32.000 de ces attaques.
Toutes les informations concernant la santé peuvent être intéressantes: le nombre d’hospitalisations, un traitement prescrit, les pathologies des malades. Et c’est d’autant plus vrai si le hacking se fait à grande échelle, quand les données récupérées concernent l’ensemble de la patientèle d’un hôpital, sur plusieurs années.

Source : Korri.Slate.fr https://korii.slate.fr/et-caetera/sante-donnees-hackers-attaques-hopitaux-ransomware

A consulter également :

La place du comptable public dans le contrôle interne comptable des établissements publics de santé

Le contrôle interne comptable et financier à l’hôpital

Comment des hackers ont réussi à pirater des comptes protégés par double authentification

Sécurité informatique : un décret détaille les incidents devant être signalés par les établissements de santé — Veille – Santé, Défense et sécurité nationale

États-Unis : 150 Go de données médicales seraient dans la nature — Veille – Santé, Défense et sécurité nationale